Le Salon de Musique

Restaurant - Salle de Concert - Club

Blog

Nuit de la St-Sylvestre 2018

Publié le 7 janvier 2019 à 11:30

Nuit de la St-Sylvestre 2018 au Salon de Musique : un événement marquant, la soirée fut mémorable !

Merci à notre clientèle sympathique affichant un enthousiasme jeune et chaleureux, nombreuse ce soir-là puisque nous affichions complet. Vous êtes venus de toute la Suisse, depuis le canton du Valais, Vaud et Genève jusque Schaffhouse ! L'ambiance était conviviale, et de plus en plus festive au fil du temps... Minuit a sonné soudain, au son des cloches de Notre-Dame de Paris, et en choeur avec son gros bourdon de 13 tonnes Emmanuel-Louise-Thérèse nous avons décompté les 12 coups pour nous souhaiter joyeusement "Bonne Année", une flûte à la main. La soirée ne s'est pas terminée ainsi, le repas s'est poursuivi ainsi que le concert avec la fameuse transcription pour orgue réalisée par Jean Guillou du Poème symphonique 'Prometheus' de Franz Liszt, dans la bonne humeur générale et jusque 4 heures du matin pour certains ! Il a été surprenant de constater que près de 8h ont été vécues ensemble... Le temps nous a quelque peu échappé, mais que de partages joyeux ! Un grand merci à tous et à toutes, et au plaisir de continuer avec vous cette belle et grande aventure ! De nombreux événements sont déjà annoncés...

Anne Chasseur et François Rosset

Catégories : Aucun

Publier un commentaire

Oups !

Oops, you forgot something.

Oups !

Les mots que vous avez saisis ne correspondent pas au texte affiché. Veuillez réessayer.

1 Comment

Répondre Jeanne-Marie, Montreux
à 11:53 le 11 janvier 2019 
Et bien voilà une soirée de fin d'année que je ne suis pas prête d'oublier !
Connaissez-vous Cormoret ? C'est un village dans le jura bernois, dont il n'y a pas
grand chose à dire, si ce n'est que depuis quelques mois, deux amoureux de l'orgue
ont réalisé un endroit ...stupéfiant !
Imaginez une grosse bâtisse comme on en rencontre un peu partout dans cette région:
et bien ici, dans ce qu'ils ont appelé leur "Salon de Musique", ils ont mis sous le même toit,
dans la même pièce (1000 m3 à ce qu'ils m'ont dit), un instrument gigantesque ...et un
restaurant ! J' ai voulu m'en rendre compte par moi-même et que choisir de mieux que la Nuit
du Nouvel-An: et bien je ne fus pas déçue !
Comment résumer: petits plats & grande musique ?
Fascination pour les oreilles, car cet instrument (il est partout: au rez, au 1er...) sait parfaitement
réagir sous les doigts enchanteurs et d'une élégante précision de son interprète à domicile: Anne Chasseur.
Les frissons de plaisir m'ont parcourue plus d'une fois cette nuit là

Les amuse-bouches, entrées, menus, plats principaux, fromages et desserts (avec 3 s !) - que les
lutins des lieux, Anne & François ont cuisinés en amoureux des belles choses - ont parfaitement
balancé les côté gustatif du moment: bons produits, préparés avec goût et simplicité, avec toujours
une petite touche esthétique personnelle.

Si le Roi du soir fut l'Orgue (il l'est sans doute à chaque fois...) sa reine fut sans conteste l'artiste
du lieu: Anne Chasseur nous a donné la mesure de tout son talent, en débutant par de petites pièces
chatoyantes et douces, passant ensuite à des pièces de virtuosité de plus en plus dangereuses:
Gigout, Toccata, dansante / Louis Vierne: son final de 1ère symphonie: lumineux dans lequel je me suis
prise entendre sonnant de toutes parts les cloches de Notre-Dame dont il fut le titulaire au début du XXè s /
Liszt enfin dans cet incroyable "Prometheus", transcrit par Jean Guillou de Paris, divin et sans doute diabolique
de difficulté pour l'artiste. En la regardant ce soir là, j'ai compris pourquoi cette oeuvre n'est jamais ou si peu
interprétée ! Il n'y a sans doute que peu d'organiste sur terre pouvant se vanter de l'interpréter; là, j'ai été ravie,
enchantée: elle nous l'a parfaitement servie comme cadeau de Nouvel-An . Merci !!!

Pas assez de superlatifs pour décrire ce magnifique moment ...(plus de 7 heures passées comme un rêve !)
Rendez-moi heureuse et faites nous plaisir: remettez ça l'an prochain, nous y serons sans faute !